Coach pédagogique de MOOC : un nouveau métier

photo MOOC1

La formation à distance se développe et les modalités pédagogiques doivent s’adapter.

Les MOOCs d’entreprises (aussi appelés COOC, SPOC) commencent à se développer, qu’ils soient destinés à former ses salariés, ses partenaires (clients, fournisseurs), utilisés pour le recrutement ou pour faire la promotion de ses produits ou de sa marque.

Le concept est prometteur car les MOOCs peuvent concilier les avantages de la formation en présentiel et du e-learning.

La réussite de l’utilisation des MOOCs pour former ses collaborateurs réside dans l’ajout par rapport au e-learning de l’interactivité grâce à :

  • la communauté d’apprentissage
  • l’accompagnement pédagogique

Pour réussir cette interactivité,  la présence de coachs pédagogiques est nécessaire, on pourrait les appeler «  MOOC manager ».

Les MOOCs présentent  plusieurs  avantages, notamment la souplesse concernant la disponibilité des apprenants. Mais le risque c’est de ne pas atteindre le même degré d’implication qu’en présentiel, ce qui a été un des écueils du e-learning.

Deux problèmes à gérer pour le concepteur de MOOC :

autonomie et assiduité

L’autonomie de l’apprenant

La mise en place d’un processus d’apprentissage devant l’écran implique une autonomie de 2 ordres :

  • technique : le MOOC doit être fiable techniquement, simple dans son fonctionnement et convivial.
  • pédagogique : les consignes doivent être claires et les objectifs pédagogiques compris. Il est important également que l’apprenant soit dans les dispositions d’apprendre à apprendre

Apprendre devant un écran demande un effort supérieur par rapport au présentiel où le formateur joue un rôle actif.

Si l’apprenant n’est pas autonome, on a de grandes chances de le perdre en cours de route… c’est d’ailleurs l’un des principaux reproches faits aux MOOCs, il y a une grande déperdition entre les inscrits et ceux qui vont jusqu’au bout.

L’assiduité de l’apprenant 

En plus des conditions habituelles nécessaires à l’apprentissage (motivation, maîtrise des pré-requis…), suivre un MOOC demande d’avoir une certaine familiarité avec l’apprentissage et surtout de l’organisation et de la discipline. La procrastination, être noyé sous son activité sont des freins à l’assiduité pour les salariés en formation à distance.

Pour gérer l’autonomie et l’assiduité des apprenants, le « MOOC manager » pourra s’appuyer sur plusieurs éléments :

  • la gestion du temps : la planification de l’apprentissage avec un découpage en semaine et une estimation du temps de travail demandé => il pourra suivre ses apprenants, les aider à planifier leur apprentissage, les relancer
  • l’évaluation : à travers les quizz ou travaux à rendre, il pourra évaluer les apprenants et le cas échéant leur proposer de revoir une séquence ou lui fournir des ressources complémentaires
  • répondre aux questions (forums,..) des apprenants sur les questions techniques comme sur le contenu
  • créer une dynamique de groupe en animant des travaux collaboratifs et ainsi impliquer les apprenants

Le MOOC manager agira comme un véritable coach pédagogique et sera un atout indispensable à la réussite du  MOOC d’entreprise. Ses compétences d’animateur, de pédagogue, son aisance avec l’outil MOOC, sa réactivité, sa capacité d’écoute seront ses principaux atouts.

Advertisements
Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans L'organisation apprenante, Non classé
7 comments on “Coach pédagogique de MOOC : un nouveau métier
  1. Isabelle Druet dit :

    Merci pour cette analyse si claire et pertinente.

    J'aime

  2. vbardot dit :

    Merci à vous pour ce partage. Cet article va nourrir ma réflexion dans le cadre de mon mémoire de recherche sur l’accompagnement dans les MOOCs. Mais dans quel modèle économique s’inscrit-il? Bien à vous

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Valérie. La question du modèle économique des MOOCs est une question qui va se poser de plus en plus passé « l’effet de mode ». Pour l’accompagnement pédagogique, je vois 4 modèles possiblement rentables :
      – un MOOC gratuit dans lequel une société en privatise une partie en y inscrivant un groupe de salariés qui serait animé par un coach pédagogique qu’elle rémunère.
      – un MOOC qui propose une option d’animation pédagogique payante (cela demanderait de bien définir ce qu’il y a derrière l’animation).
      – un SPOC, au modèle payant, qui intègre dans son prix de vente une animation pédagogique (c’est déjà plus ou moins le cas).
      – un COOC d’entreprise intégrant un/des animateurs (internes ou externes à l’entreprise)
      C’est la réalisation des objectifs définis qui permettra de mesurer le retour sur investissement des MOOCs. Je suis convaincue que la dimension animation du MOOC est un des facteurs clés de réussite. Tenez moi au courant de vos travaux, je suis très curieuse de pouvoir échanger nos points de vue sur le sujet.

      Aimé par 2 people

  3. KarlS dit :

    « répondre aux questions (forums,..) des apprenants sur les questions techniques comme sur le contenu » : un « MOOC manager » devrait donc être à la fois enseignant et community manager ? Comment concilier les deux choses ? J’entrevois pour ma part un « Super professeur ». Mais comment rémunérer cette personne à tout faire à la hauteur de ses compétences ? Ici, l’accompagnement dans le MOOC semble atteindre certaines de ses limites.

    J'aime

    • Merci Karl pour votre commentaire. En effet, le MOOC manager est un formateur qui doit avoir une partie des compétences d’un community manager. Quelque part, on pourrait dire que c’est la digitalisation du métier de formateur.
      Dans mon post en réponse à Valérie Bardot, je décris quelques pistes du modèle économique qui permettrait de rémunérer le MOOC Manager.

      J'aime

  4. Eryck dit :

    Bonjour Anne,

    avant de lire ton article, j’imaginais autrement le « coach de MOOC ». Je pensais plutôt à un rôle bien en amont de la formation elle-même, en tant que conseil, à la fois sur les MOOCs à suivre en fonction d’un objectif et de l’organisation à mettre en place.

    Exemple :
    – je suis un particulier, j’ai un diplôme X et je voudrais être Webmaster. Quelles sont les MOOC que je dois suivre, comment je m’y prends et combien de temps ça va me prendre ?
    – Je suis l’entreprise Y, j’ai un service de 5 personnes pour lesquelles je souhaiterais qu’elles aient des connaissances en SEO, Webmarketing et Data Stats. Puis-je faire ça avec des MOOC et comment je m’y prends ?

    Pour le rôle aval, en terme de suivi et d’animation, il faut bien distinguer le fond de la forme. Le fond, c’est à dire la matière enseignée, doit rester à l’enseignant car dépend de la connaissance du sujet. Par contre, la forme, c’est à dire la pédagogie de l’enseignement et l’animation de la communauté des apprenants peut être réalisée par un « coach ».

    J'aime

  5. […] Lire l’article dans son intégralité sur le blog de L’organisation apprenante […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :